Rocaille

Depuis la nuit des temps, les perles de rocaille, aux mille couleurs, étaient utilisées comme monnaie d’échange.

Telle une cascade de lumière, les longs tubes de verre alignés, partant à la coupe après la fusion du feu, créent un spectacle magique. Puis vient le tour du façonnage et du polissage, se renouvelant sans cesse dans le savoir et l’expérience des maitres verriers, donnant naissance aux mille sortes de rocaille variée telle que la transparente lustrée, la brillante, l’aurore boréale, la nacrée, l’opaque, etc …

Telle une alchimie étrange où se combinent l’art et le savoir-faire, ces rocailles marquent le luxe et l’opulence dans l’art de la broderie, de la haute couture ou de la création de bijoux colorés.